Agenda

  • 2011-2012

    Phase de sondages
  • 2013-2017

    Réalisation des études environnementales
  • 2013-2017

    Démarche d'information et de dialogue
  • 2015

    Déclaration d'intérêt général du projet
  • 07/2017

    Dépôt du dossier de demande d'autorisation d'exploiter
  • S2/17-T1/18

    Etude de la recevabilité du dossier par les différents services de l'Etat
  • 2018

    Procédure d'enquête publique
  • 2018-2019

    Si autorisation: travaux préparatoires
  • 2020

    Si autorisation: début de l'exploitation

Restitution et réaménagement final du site

Un site rendu à l'agriculture

A l'issue de l'exploitation, 80% des surfaces, soit 83 hectares, seront restituées à l'activité agricole.

 

C'est l'un des principaux acquis du dialogue noué très tôt avec la chambre d'agriculture : à l'issue de l'exploitation, 80% des surfaces, soit 83 hectares, seront restituées à l'activité agricole.

 

Un plateau en pente douce

Grâce à une mise en exploitation et un réaménagement concomitant à l’exploitation, 50% de cette surface restera disponible à la culture pendant toute la durée du projet. Avant 10 ans, 7 hectares auront déjà retrouvé leur destination première. Aucun apport extérieur ne sera utilisé : les terres déplacées seront conservées sur le site, participant provisoirement à son aménagement paysager. Progressivement, les travaux de remblaiement et de terrassement modèleront un plateau agricole en pente douce, d'est en ouest, se terminant par un site naturel qui permet de recréer un milieu à vocation écologique et paysagère de 21 hectares.

 

Un espace écologique aménagé

Situé essentiellement en lisière de forêt, il comprendra une zone humide en fond de dépression et des affleurements de roche sur les coteaux. il sera parcouru par un chemin de randonnée pédagogique d'environ 2 kilomètres et demi, comprenant panneaux explicatifs, passerelles de franchissement, belvédère et parking. Deux chemins établiront la connexion avec le GR2 et le parking du bois de Moussus, tout proches. Le site pourrait donc s’inscrire dans la volonté pédagogique du Parc naturel régional du Vexin.

 

En quelques chiffres

  • 83 hectares rendus à l'activité agricole
  • 21 hectares aménagés en espace naturel
  • 2,5 kilomètres de chemin pédagogique créés