Agenda

  • 2010

    Lancement de la concertation
  • 2011-2012

    Phase de sondages
  • 2013-2015

    Réalisation des études d'impact
  • 2014-2017

    Démarche d'information et de concertation
  • 2015

    Déclaration d'intérêt général du projet
  • 07/2017

    Dépôt du dossier de demande d'autorisation d'exploiter
  • S2/2017

    Etude de la recevabilité du dossier par les différents services de l'Etat
  • 2018

    Procédure d'enquête publique
  • 2018-2019

    Si autorisation: travaux préparatoires
  • 2020

    Si autorisation: début de l'exploitation

Bienvenue sur le site internet du projet de la future carrière de Brueil en Vexin

Un projet qui a du sens

L’exploitation de la carrière de Guitrancourt arrive à son terme...

Depuis 1921, la cimenterie de Gargenville est inscrite dans l'histoire du pays mantois. Aujourd'hui, elle emploie plus de 100 personnes, génère plus de 250 emplois indirects et 620 emplois induits.

 

Elle fournit 50% des besoins des Yvelines en ciment et 15% de ceux de l’Île-de-France. Elle est appelée à jouer un rôle majeur dans les projets du Grand Paris et de l'Axe-Seine, dont elle peut réduire l'impact environnemental et routier : 80% de ses approvisionnements et 20% de ses expéditions s'effectuent en effet par voie fluviale. L’exploitation de la carrière de Guitrancourt arrive très prochainement à son terme. L’entreprise recherche donc de nouvelles ressources dans le périmètre défini par la zone spéciale réservée à l’exploitation du calcaire cimentier.

 

Un projet responsable et durable

Brueil-en-Vexin se situe dans le Parc Naturel du Vexin Français. Pour garantir une haute qualité des études, une trentaine depuis 2011, des organismes indépendants et références dans leur domaine d’expertise ont été mandatés.  Six thématiques : bruit, vibrations, poussières, faune et ?ore, eau, paysage et l’agriculture ont été chacune très scrupuleusement analysées. Le projet initialement présenté a été revu suite aux échanges qui ont eu lieu dans le cadre des Comités de suivi. Ainsi,  l'exploitation s'arrêtera au moins un mètre avant la nappe phréatique, qui ne subira aucun impact. Une activité agricole sera maintenue tout au long de l'exploitation grâce à un réaménagement  en continu de la carrière. Un convoyeur à bande  enterré acheminera le  calcaire extrait vers le convoyeur existant sur la carrière de Guitrancourt et alimentant la cimenterie.  

 

Un projet partagé et concerté

Ces aménagements très conséquents par rapport au projet initial sont le résultat direct de la concertation mise en place dès 2010 avec l'ensemble des parties-prenantes. Elle se poursuivra tout au long des 30 ans de vie du projet. Comme l'usine de Gargenville, la carrière ouvrira régulièrement ses portes à tous ceux – responsables ou simples curieux – qui voudront vérifier que les engagements sont respectés.

 

 

Cimenterie de Gargenville alimentée par la carrière de Guitrantcourt

 

VOUS AVEZ DES QUESTIONS COCNERNANT NOTRE PROJET ?

Envoyez nous un mail à calcaire-vexin@ciments-calcia.fr